Les symptômes de l'astigmatisme

Glossaire du site lentilles-pour-astigmates

Voici un glossaire des termes utilisés sur lentilles-pour-astigmates

Accommodation

L’accommodation est le moyen par lequel l’œil peut se régler automatiquement pour voir de loin ou de près selon les besoins. Cette capacité à voir nettement, de près et de loin, est possible grâce à la courbure du cristallin.

Acuité visuelle

Un des critères des performances visuelles, tout comme la mesure du champ visuel, de la vision des couleurs et de la sensibilité aux contrastes. L’acuité visuelle représente la capacité de distinguer des détails très fins ; elle est mesurée en faisant lire des caractères de plus en plus petits lors de tests visuels classiques, de loin et de près, en comparant la vision sans et avec verres correcteurs. L’acuité visuelle se mesure en dixièmes. Une vision courante se caractérise par une acuité de 10/10è, ce qui signifie que l’œil est capable de distinguer des objets de 7,3 mm à 5 m de distance, et de lire de petites lettres à 33 cm de distance.

Amblyopie

Ce terme vient du grec « vue faible », il s’emploi lorsqu’on parle d’un œil qui a perdu une partie de sa fonction visuelle par non-usage. Les causes sont variables : à cause d'un strabisme, d'un défaut visuel passé inaperçu dans l'enfance (myopie, astigmatisme), ou encore à cause d'une maladie. Cette diminution de l’acuité visuelle se produit sans altération organique de l’œil, et ne peut être améliorée par une correction optique. Ce défaut survient lorsque le cerveau n’utilise l’image que d’un seul œil, l’autre œil n’étant alors pas sollicité. L’action corrective doit être faite rapidement, avant l’âge de 5 ans, en forçant l’œil « fainéant » à travailler en occultant partiellement l’œil qui est trop utilisé.

Amétropie

Anomalie de la vision liée à une mauvaise harmonie entre longueur de l'œil et puissance de l'œil. De fait, il est impossible pour l’œil de former une image nette sur la rétine. Encore appelé ‘défaut visuel’, l’amétropie regroupe la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme. A l’inverse, un œil sans amétropie est un œil emmétrope.

Astigmatisme

Anomalie de courbure de la cornée donnant une image floue sur la rétine. La cornée est de forme ovale au lieu d’être ronde, ce qui entraine une vision floue à toutes les distances et la confusion de lettres proches comme le ‘H’ le ‘M’ et le ‘N’ ou le 8 et le 0. L'axe de l'astigmatisme est la direction selon laquelle s'effectue la déformation. Une fatigue visuelle, des maux de tête peuvent révéler l’astigmatisme. L’astigmatisme est congénital ou acquis (par exemple après une intervention de cataracte, après une greffe de cornée).

Cornée

Partie antérieure, transparente, du globe oculaire, en forme de calotte sphérique un peu saillante. Elle joue un rôle optique important car c'est elle qui, avec le cristallin, assure la focalisation, c'est à dire la mise au point des images sur la rétine. Elle permet la convergence des rayons lumineux. Grâce à la chirurgie, une légère modification de la courbure de sa face antérieure permet de corriger la myopie, l'hypermétropie, l'astigmatisme et la presbytie. La cornée est très sensible car elle contient beaucoup d’extrémités nerveuses. La cornée est transparente et doit le rester pour assurer une bonne vision. C’est sur la cornée que sont posées les lentilles de contact

Cristallin

Lentille biconvexe, transparente et convergente située à l'intérieur de l'œil, en arrière de l’iris. Elle permet de faire converger les images sur la rétine (la réfraction). Comme le cristallin est élastique il peut se bomber ou s’aplatir en fonction de la distance jusqu’à l’objet regardé et ceci grâce à un muscle oculaire interne, le muscle d’accommodation. Quand on observe un objet situé au loin, le cristallin est au repos ; quand l’objet se rapproche, le cristallin bombe et augmente sa puissance, ce qui permet de voir de près. Cela permet aussi bien à un objet éloigné de la rétine, qu’à un objet proche de la rétine d’être perçu comme image nette. Ses modifications survenant vers 45 ans sont à l’origine de la presbytie, puis de son opacification ou cataracte.

Défaut visuel

Une amétropie est un synonyme de défaut visuel. Voir à ‘Amétropie’

Dioptries

La dioptrie est l'unité caractérisant la valeur d'un défaut visuel (myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie). C’est également l’unité de mesure de la puissance du verre correcteur ou de la lentille de contact qui va corriger le défaut visuel en question. La dioptrie représente la puissance du verre nécessaire pour bien faire converger l'image sur la rétine. C'est l'unité qui figure sur votre ordonnance.

Hypermétropie

Défaut visuel dû à un manque de convergence de l’œil donnant une image floue sur la rétine. Un œil hypermétrope est un œil trop court, ce qui explique que l'image se forme derrière la rétine, et non pas dessus. De ce fait, l'hypermétrope voit bien de loin et mal de près.

Laser Excimer

Provenant de la contraction des mots anglais «excited» et «dimer», c’est un laser à gaz qui émet des ultra-violets permettant de gommer et de remodeler la cornée. En chirurgie réfractive, le laser Excimer est utilisé sous deux formes différentes pour corriger les myopies, les astigmatismes et les hypermétropies: la Photo Kératéctomie Réfractive (PKR) et Lasik. Le laser Excimer permet d'appliquer avec une grande précision des impacts sur la cornée, le nombre d'impacts variant selon l'importance de l'anomalie à corriger.

Lasik

«Laser Assisted Intra-Stromal Kératomileusis». Technique utilisée pour réaliser des chirurgies réfractives par ablation au laser de la partie interne de la cornée. Après avoir découpé et soulevé la partie superficielle de la cornée, on remodèle la partie interne de la cornée (le stroma) au laser EXCIMER puis on repose la partie découpée. Ainsi, l’intégrité de la cornée est conservée. La nouvelle courbure de la cornée permet à l’image de se replacer sur la rétine.

Myopie

Anomalie de la vision pour laquelle l'image d'un objet éloigné se forme en avant de la rétine, ce qui se traduit par une vision floue de loin. La correction de la myopie se fait par un verre de lunette concave, une lentille de contact, ou en aplatissant le centre de la cornée au laser. Une lentille concave (implant myopique) peut être placée dans l'œil. De nos jours, toutes les myopies peuvent être corrigées chirurgicalement.

Ophtalmologue ou Ophtalmologiste ou Oculiste (mot ancien peu usité)

Médecin spécialiste des affections des yeux et des paupières.

Opticien

Professionnel de l’optique qui conçoit et délivre les équipements optiques. Il exécute les ordonnances de l'ophtalmologiste ou de l'optométriste. Il aide le porteur à choisir une monture, commande les verres correcteurs adaptés et réalise le montage des verres dans la monture. Il vend également les lentilles de contact et les produits d’entretien.

Optométriste

Technicien qualifié pour réaliser les examens de vue, mesurer les amétropies et prescrire les verres correcteurs nécessaires. Certains opticiens sont aussi optométristes après une licence ou maîtrise d'optométrie.

Point focal

Le point focal d’un système optique est l’image à travers ce système, d’un objet ponctuel situé à l’infini sur l’axe optique.

Presbytie

Défaut visuel dû à un vieillissement progressif et naturel du cristallin, qui affecte le pouvoir d'accommodation de l'œil, et diminue la capacité de vision nette de près. Ce défaut devient gênant vers 45 ans environ. L’astigmatisme se détecte souvent par une difficulté à lire sans lunettes, quand la lumière est insuffisante. On le corrige avec des verres progressifs.

Rétine

Mince surface d'environ 0,5 mm d'épaisseur située au fond de chaque œil, la rétine couvre environ 75% du globe oculaire. Tapissée de cellules sensibles à la lumière (les cônes et les bâtonnets), elle constitue la partie sensitive de la vision en transformant l'image lumineuse focalisée par l'œil en influx nerveux. Elle peut être comparée à une pellicule photographique. Cette membrane sensible à la lumière joue un rôle essentiel dans la perception des lumières, des couleurs, des détails, des formes et des mouvements...

Verres progressifs

Verres réservés aux presbytes, permettant de voir net à toutes distances, grâce à une surface progressive entre la vision de loin (située en haut du verre) et la vision de près (située en bas du verre), c'est à dire sans segment apparent comme avec les doubles ou triples foyer. Appelés aussi Varilux, les verres progressifs doivent être adaptés de façon à ce que la largeur et la hauteur des différents champs correspondent aux besoins spécifiques de chacun.

Dossier amétropies
  • L'acuité visuelle : seul critère de mesure de la vision ?(16/02/2011)

    Lire la suite
  • Différence entre un ophtalmologue et un ophtalmologiste.(24/02/2011)

    Lire la suite
  • Légalisation de la vente de produits d'optique sur Internet(28/02/2011)

    Lire la suite
  • Des altérations de la vue peuvent-elles empêcher la perception de la 3D ?(04/03/2011)

    Lire la suite
  • Bébé : visite obligatoire du neuvième mois(10/03/2011)

    Lire la suite
  • Voir plus de news


pourmesyeux